Est-il possible de perdre de l’argent avec une SCPI ?

1299
Partager :

L’augmentation des revenus est un souhait de tous. Les SCPI suscitent de plus en plus d’intérêt aujourd’hui en raison de leurs caractéristiques attrayantes. Ils peuvent vous offrir des rendements annuels de 6%, mais une question intrigue. Les SCPI peuvent-elles vous faire perdre de l’argent ?

Que savons-nous des SCPI ?

La SCPI est une Société Civile de Placement Immobilier. Il s’agit d’une société qui possède et gère des biens immobiliers. Vous pouvez investir dans cette société en achetant ses actions. Vous recevez ensuite une partie des loyers payés par les locataires de ces biens. Ces biens sont en fonction des parts de SCPI que vous possédez.

A lire également : Quels sont les avantages d’une maison de retraite ?

Ce type de placement financier est ouvert à tous les contribuables français. Vous pouvez également réaliser des gains en capital lorsque vous vendez vos parts. Les parts de SCPI peuvent prendre de la valeur ou dans certains cas peuvent en perdre.

Risques de perte liés aux SCPI

Les SCPI ne sont pas sans risque. Ils sont soumis aux fluctuations du marché et les actifs que vous y investissez peuvent perdre de la valeur.

A découvrir également : Comment gérer un investissement immobilier à long terme

Ralentissement du marché de l’immobilier

Investir dans les SCPI est similaire à un investissement dans l’immobilier. En d’autres termes, les SCPI sont soumises aux aléas du marché immobilier dans son ensemble. Donc, elle peut prendre un coup dû à de nombreux variables.

Ne pas diversifier son portefeuille

Si les SCPI se sont si bien portées pendant la crise de Covid-19, c’est parce qu’ils se sont bien diversifiés. En effet, tous les secteurs n’ont pas réagi de la même manière à la crise sanitaire. Si les SCPI résidentielles ont résisté, les SCPI de bureaux et de détail ont subi les effets de la grève. Une raison suffisante pour se diversifier.

Perte de la valeur unitaire

Le prix de la part d’une SCPI dépend de la valeur du patrimoine que la société de gestion gère. Ce prix peut augmenter ou diminuer en fonction de deux facteurs. La situation immobilière et La manière dont le portefeuille est évalué des sociétés de gestion. Tenir compte de cette société de gestion qui s’occupera de l’achat. Mais aussi de la société de gestions qui se chargera des travaux de réparations et de l’entretien du bien. Si l’un des maillons de la chaîne ne fonctionne pas, le prix de l’action peut baisser au fil du temps.

Érosion du rendement

Les revenus générés d’un investissement dans une SCPI dépendent du taux d’occupation des immeubles que la SCPI détient. Ce dernier indicateur correspond au nombre de biens mis en location par rapport au nombre de biens détenus des SCPI. Un taux d’occupation inférieur à 85% peut entraîner une chute de la rentabilité pour les porteurs de parts de SCPI.

Les facteurs à prendre en compte pour minimiser les risques de perte

Investir dans des SCPI peut être une stratégie lucrative, mais pensez à bien prendre en compte certains facteurs pour minimiser les risques de perte. Voici quelques éléments à considérer :

Choisir une société de gestion réputée : La qualité et la réputation de la société de gestion sont essentielles lorsqu’il s’agit d’investir dans des SCPI. Une société bien établie avec une expertise avérée dans le secteur immobilier offre généralement plus de sécurité et minimise le risque d’une mauvaise gestion.

Analyser la composition du portefeuille : Il est crucial d’analyser attentivement les actifs immobiliers détenus par la SCPI. La diversification géographique et sectorielle du portefeuille peut aider à réduire les risques liés à un marché spécifique ou à une zone géographique particulière.

Vérifier le taux d’occupation : Le taux d’occupation des immeubles détenus par la SCPI est un indicateur clé qui influence directement ses revenus. Un taux élevé indique que l’immeuble est bien occupé, ce qui augmente la probabilité que vos dividendes.

Les alternatives pour limiter les pertes dans les SCPI

Lorsqu’on investit dans des Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI), il faut considérer les risques potentiels qui peuvent entraîner des perturbations financières. Il existe différentes mesures préventives que l’investisseur peut prendre afin de limiter ces éventuelles perturbations.

La diversification du portefeuille est une stratégie couramment utilisée pour réduire le risque lié aux SCPI. En investissant dans différents types de biens immobiliers et en se positionnant sur différents marchés, l’investisseur limite son exposition à un seul actif ou secteur potentiellement volatile. Cette approche permet aussi de bénéficier des avantages offerts par plusieurs types d’immeubles tels que résidentiels, commerciaux ou professionnels.

Une autre alternative consiste à opter pour des SCPI spécialisées dans des domaines spécifiques.

Partager :