Quel est l’âge de départ à la retraite à taux plein ?

109
Partager :

Partir à la retraite à taux plein signifie recevoir une pension sans décote ou minoration. Ainsi, pour bénéficier du taux plein, il est nécessaire de réunir le nombre d’annuités demandé ou avoir atteint l’âge d’annulation de la décote, encore appelé l’âge du taux plein. Quel est alors l’âge de départ à la retraite à taux plein ?

Que savoir d’une retraite à taux plein ?

Un taux plein est un taux maximum auquel il est possible de liquider sa pension de retraite. En effet, un taux plein est de 50% dans les régimes alignés et 75% pour les régimes dans la fonction publique. Pour obtenir un taux plein, deux paramètres s’offrent à vous : l’âge de retraite à taux plein et la durée d’assurance requise. Si vous ne les remplissez pas, votre pension de retraite subira une décote.

A voir aussi : Comment fonctionne le système de retraite par répartition ?

L’âge de départ à taux plein est différent de l’âge légal de départ à la retraite. C’est donc l’âge auquel l’assuré peut partir sans que son taux de pension souffre d’une minoration. La durée d’assurance requise quant à elle, correspond au nombre de trimestres nécessaires, tous les régimes confondus, pour que le taux de pension soit maximum.

Par ailleurs, si l’assuré a atteint la durée d’assurance requise, il profitera du taux plein et sa pension de retraite sera maximale. De même, si l’assuré a atteint l’âge du taux plein, il bénéficiera du taux plein. Cependant, si l’assuré n’a pas atteint la durée d’assurance requise, sa pension subira alors un coefficient de pro-ratisassion.

A lire aussi : Les aides au logement pour les retraités

Retraite à taux plein : quel est l’âge de départ ?

L’âge de départ à la retraite à taux plein correspond à l’âge auquel l’employé peut liquider sa retraite sans que son taux de retraite ne soit revu à la baisse. Cet âge est donc différent de l’âge légal de départ à la retraite, soit 62 ans pour les salariées nées à partir de 1955. Par ailleurs, l’âge du taux plein dépend de l’année de naissance et en particulier du nombre de trimestres cotisés.

Quel est le nombre de trimestres pour une retraite à taux plein ?

La retraite à taux plein résulte aussi du nombre de trimestres que le salarié a cotisé pendant sa période d’activité. De plus, la durée d’assurance exigée doit avoir été atteinte pour profiter du taux maximum. Cette durée dépend également de l’année de naissance du salarié.

Quel est le montant minimum de la retraite à taux plein ?

Du côté du montant, le montant minimum légal de la retraite à taux plein correspond au minimum contributif, défini en 2022 et fixé à 713,11 € brut par mois pour les assurés ayant cotisé 12 trimestres ou plus. Pour ceux qui ont cotisé moins, ils ont un salaire de 652,6 € brut. Par ailleurs, quand la pension de retraite est inférieure à ce montant, l’assuré perçoit alors l’allocation du minimum contributif pour que sa pension arrive à ce niveau.

Cependant, obtenir une retraite à taux plein ne veut forcément pas dire bénéficier d’une retraite complète. En effet, si l’assuré part à l’âge du taux plein sans avoir rassemblé un nombre de trimestres suffisant, le montant de sa pension est impacté. Certes, ce dernier liquidera ses pensions de retraite sans réduction, mais le montant sera évalué en fonction des cotisations versées.

Partager :