Les aides au logement pour les retraités

111
Partager :

À la retraite, la vie salariale est moindre, mais les tarifs immobiliers ne diminuent pas. Qui plus est, ils deviennent parfois plus coûteux. À ce titre, certaines aides au logement sont mises à disposition des retraités. Lesquelles ? Découvrez-en plus ici.

Aide au logement pour retraités : aide personnalisée au logement

L’aide personnalisée au logement (APL) est une assistance financière assurée par les mutuelles sociales agricoles (MSA) et la Caisse d’allocation familiale (CAF). Retraités locataires ou propriétaires y ont droit. Cependant, sachez que pour un retraité locataire, le logement loué doit disposer d’une convention dûment signée par les autorités compétentes de la région.

A voir aussi : Quel est l’âge de départ à la retraite à taux plein ?

Pour ce qui est du retraité propriétaire, il doit s’agir d’une résidence principale située dans une zone de moins de 100 000 habitants. Par ailleurs, si le propriétaire est emprunteur, son prêt doit faire objet d’une convention.

Aide au logement pour retraités : allocation de logement social

L’allocation de logement social (ALS) est spécialement attribuée aux personnes qui ne sont pas éligibles pour l’APL. En effet, c’est une aide qui tient compte des ressources disponibles du retraité ayant une résidence principale. Par ailleurs, c’est l’aide appropriée pour le locataire ou le propriétaire qui fréquente une maison de retraite.

A lire aussi : Récupérer son PEA : les conditions de retrait et de rachat

Aide au logement pour retraités en résidence familiale

Aide au logement

Généralement appelée allocation de logement à caractère familial (ALF), elle consiste à aider un retraité âgé de 65 ans ou plus. Il doit être à la charge d’une famille d’accueil ou de sa famille pour bénéficier d’une telle aide au logement. Que ce soit en location ou en résidence principale, sachez que cette aide vous est accordée, si cette condition est remplie.

Conditions générales d’éligibilité aux aides au logement pour retraités

La première condition pour bénéficier des aides au logement pour retraités est que vous devez avoir en votre charge un logement. Il peut s’agir d’une location ou de votre propre résidence achetée sur fonds propres ou sur prêt.

Notez que cette résidence doit être votre résidence principale. En réalité, le bénéficiaire, son conjoint, sa conjointe ou autre personne à la charge du retraité doit y résider au moins 8 mois par an. Aussi, pour bénéficier de ces aides, vos revenus doivent être en dessous des plafonds fixés par la CAF et la MSA.

Outre cela, il doit s’agir d’un logement décent, soit 9 m² pour une seule personne et 16 m² pour un couple. Par ailleurs, sachez que certains critères sont pris en compte pour le calcul de ces aides au logement pour retraité. Il s’agit entre autres des ressources financières, du retraité, de la composition de son foyer, et de la valeur du logement.

En tant que retraité, il est possible de bénéficier des aides au logement pour retraités suivantes : APL, ALF et ALS. Cela dit, vérifiez si vous en êtes éligibles avant d’effectuer votre demande.

Partager :