Quelles valeurs sont éligibls au PEA-PME ?

1302
Partager :

Le PEA (Plan d’Epargne en Action) est un moyen fiscalement avantageux. Il permet d’investir et de gérer un portefeuille de titres français et européens éligibles. Par exemple, des actions et des fonds d’investissement. PEA-PME est un autre instrument d’investissement pour les petites et moyennes entreprises ? Découvrez les valeurs éligibles du PEA-PME.

Valeurs éligibles au PEA-PME

Le PEA-PME est identique au PEA existant. Il permet aux détenteurs de PEA-PME de placer leur épargne dans les mêmes titres que le PEA. Il s’agit des actions et titres similaires de sociétés basées dans l’Union européenne. De plus, on note aussi les actions d’organismes de placement collectif en valeurs mobilières. Cependant, toutes les actions, titres assimilés et fonds divers ne sont pas éligibles.

A lire en complément : Quel est l’âge de départ à la retraite à taux plein ?

Pour être inclus dans le PAE-PME, ces titres doivent concerner des PME ou ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire) répondant à certaines caractéristiques. Ces entreprises doivent avoir moins de 5 000 employés et être : situées dans l’Union européenne. Elles doivent avoir un chiffre d’affaires annuel inférieur à 1,5 milliard d’euros. De plus, le total de bilan doit être inférieur à 2 milliards d’euros. Les entreprises qui remplissent ces conditions peuvent déjà être : cotées en bourse. Dans ce cas seulement, la nouvelle condition d’entrée est que la capitalisation boursière ne dépasse pas 1 milliard d’euros.

A lire aussi : Les meilleures stratégies pour bien préparer votre retraite financièrement

Fiscalité et limites des avantages

Le PEA-PME, comme les PEA classiques, est un produit d’épargne et est : exonéré d’impôt. Il bénéficie d’une fiscalité très attractive pour les contribuables. La raison qu’il est : exonéré de l’impôt sur le revenu applicable pendant les cinq premières années de détention. Le PEA-PME, est : imposé en deux temps. Les gains réalisés avant la période de détention de cinq ans sont imposables et taxés à 12,8%. À cela s’ajoute le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU). Toutefois, les contribuables peuvent choisir le taux de l’impôt sur le revenu. Après cinq ans de participation au plan d’épargne en actions, les contribuables ne sont plus soumis à l’impôt sur les plus-values.

Les PEA-PME sont : soumis aux mêmes limites de prestations que les PEA traditionnels. Toutefois, le plafond est de 150 000 € pour les PEA classiques et de 225 000 € pour les PEA-PME. Pour combiner le PEA et le PEA-PME, le versement total des deux ne doit pas dépasser  225 000 €. La limite des frais pour un PEA-PME est stipulée dans la loi Pacte. Elle vise à inciter les investisseurs à investir dans le marché des valeurs mobilières. Toutefois, à compter du 15 juillet 2021, ce règlement s’applique également aux frais relatifs aux titres vifs. Il s’agit des actions, des parts de sociétés anonymes, des titres éligibles au PEA-PME.

Stratégies d’investissement pour optimiser son PEA-PME

Pour optimiser les rendements de son PEA-PME, pensez à bien investir. Cela fait partie des meilleures pratiques pour réduire le risque et maximiser les gains sur le long terme.

Une première stratégie consiste à investir dans différents secteurs économiques afin de limiter les risques liés à une éventuelle crise sectorielle. Les petites et moyennes entreprises sont souvent considérées comme plus sensibles aux fluctuations du marché que les grandes entreprises cotées en bourse. Pensez à bien porter une attention particulière au choix des sociétés dans lesquelles on souhaite investir.

Une deuxième stratégie consiste à privilégier la qualité plutôt que la quantité lors de l’achat d’actions ou d’autres titres financiers éligibles au PEA-PME. Pour cela, il est recommandé de se fier aux analyses effectuées par les experts financiers avant toute décision importante.

Pensez à bien saisir les opportunités intéressantes pour dynamiser un portefeuille PEA-PME. Cela peut inclure tout type de technologie innovante telle que l’intelligence artificielle ou encore la blockchain.

Il faut aussi garder en tête qu’une bonne gestion du portefeuille passe par une régularité dans l’analyse et l’évaluation des performances réalisées ainsi que dans leur adaptation selon l’évolution macro-économique mondiale.

Comparaison avec le PEA classique : avantages et inconvénients

Le principal avantage du PEA-PME est qu’il permet d’investir dans des entreprises plus petites et moins connues. Cela peut offrir des opportunités intéressantes pour les investisseurs à la recherche de rendements élevés mais qui ne souhaitent pas prendre trop de risques. Le plafond annuel en matière d’investissement éligible s’élevant à 75 000 euros par bénéficiaire fiscal permet une grande latitude financière aux épargnants.

Un autre point positif du PEA-PME est que ses gains sont exonérés d’impôts sur le revenu si l’on garde son placement pendant cinq ans minimum. Les retraits après cette durée minimale sont aussi non-imposables, contrairement aux autres types de placements financiers tels que les comptes souscrits chez un banquier ou encore les assurances-vie.

En contrepartie, il faut noter certains inconvénients liés au PEA-PME. Le choix des titres y étant inscrits est plus restreint puisque seuls les titres venant d’entreprises européennes répondant à certains critères ont vocation à être sélectionnés, incluant notamment leur chiffre d’affaires ou leur nombre de salariés.

De même, la liquidité future n’est pas toujours garantie car bon nombre de ces investissements ont lieu dans des startups ayant peu fait leurs preuves, ce qui peut engendrer un manque total voire partiellement relatif jusqu’à tardivement en termes de liquidités à l’investissement. Il ne faut pas oublier que le risque est élevé dans ce type d’opérations car la valeur des actions peut baisser considérablement voire être tout simplement nulle en cas de faillite.

Investir dans un PEA-PME nécessite une bonne dose de prudence et d’attention au moment du choix des titres ainsi qu’une vigilance constante quant aux fluctuations sur les marchés boursiers. Si ces précautions sont bien respectées, cette solution peut s’avérer particulièrement intéressante pour diversifier ses placements financiers et bénéficier d’un régime fiscal avantageux.

Partager :