Comment défiscaliser son impôt sur le revenu ?

1384
Partager :

Envie de faire une défiscalisation de votre impôt sur le revenu ? Pour tout investisseur, c’est payer moins d’impôts afin de faire plus de bénéfice qui constitue leur plus grand souci. Cela dit, il faudra maîtriser le fonctionnement des impôts sur le revenu pour mieux y faire face. Découvrez dans ce mini-guide les astuces pour défiscaliser son impôt sur le revenu.

Investir dans l’immobilier pour défiscaliser son impôt sur le revenu

Lorsque vous voulez investir dans le but de défiscaliser votre impôt sur le revenu, il faut penser à la résidence principale payée. Cela consiste à faire l’achat et la location d’un logement. Autrement dit, vous achetez le logement dans le but d’en faire une location.

A découvrir également : Comment défiscaliser en 2020 ?

Cet investissement à deux principaux avantages pour l’investisseur. Il permet de réduire l’impôt et constitue pour lui un complément de revenus lorsqu’il sera à la retraite. Plusieurs lois dans l’immobilier favorisent un tel investissement. La loi Pinel qui a remplacé Duflot est la plus utilisée pour faire l’achat des biens immobiliers neufs.

Plusieurs autres possibilités vous sont offertes dans le but d’avoir une déduction de vos revenus sur un montant allant à 10 700 euros.

A lire en complément : Maximiser le financement de vos projets grâce aux avantages du crowdfunding

Pour l’obtenir, vous devez être un propriétaire de biens locatifs qui ont subi certaines modifications. Il s’agit notamment des travaux d’isolation, de changement du système de chauffage ou des fenêtres.

En dehors de la loi Pinel, il existe d’autres lois comme le dispositif de Normandie, l’investissement en loi Malraux, la loi Cosse, le dispositif fiscal Censi-Bouvard ou encore la loi Monuments historiques. Ces solutions, pour défiscaliser son impôt sur le revenu, sont toutes intéressantes.

Diversifier vos revenus pour défiscaliser son impôt sur le revenu : le cas de PEA

Actuellement, le plan d’épargne en action est une solution pour défiscaliser son impôt sur le revenu. Il est l’outil indispensable pour tout investisseur qui désire avoir plus de revenus et payer moins d’impôts sur le revenu.

Un tel plan vous donne la possibilité d’investir dans la bourse et vos plus-values ne sont pas imposables. Il en sera ainsi pour tous les gains que vous aurez à faire sur une période de cinq années. Ce qui compte, c’est la date d’ouverture et vous n’êtes pas l’obligation d’alimenter tout le temps votre compte. Cela dit, vous n’avez pas la possibilité d’aller au-delà de 150,00 euros comme épargne.

Défiscaliser son impôt sur le revenu grâce à l’assurance-vie

L’investissement qui prime chez les Français après l’immobilier est l’assurance-vie. Le contrat d’assurance-vie est un placement qui vous permet de bénéficier de nombreux avantages.

La fiscalité dans les assurances-vie est très souple et très attrayante ; ce qui fait d’elle un bon moyen pour faire une défiscalisation et payer moins d’impôts. En réalité, pour toute la durée de votre placement dans une assurance-vie, vos intérêts sont exonérés de l’impôt.

Cela donne à l’investissement de profiter d’au moins 8 années d’intérêt sans avoir à payer d’impôt conséquent, mais de faire des profits. Selon le contrat que vous allez choisir, vous allez échapper à l’imposition des plus-values que vous allez réaliser sur les différents contrats.

Utiliser les dispositifs de défiscalisation Pinel ou Censi-Bouvard pour réduire son impôt sur le revenu

En plus de l’assurance-vie, il existe d’autres moyens pour réduire son impôt sur le revenu. Les dispositifs Pinel et Censi-Bouvard sont des solutions très attractives pour les investisseurs immobiliers.

Le dispositif Pinel permet aux contribuables français qui achètent un bien immobilier neuf ou en état futur d’achèvement (VEFA) destiné à la location de bénéficier d’une réduction fiscale considérable. Cette défiscalisation est possible si vous louez votre bien pendant 6, 9 ou 12 ans. La réduction fiscale peut atteindre jusqu’à 63 000 euros maximum selon la durée de location choisie.

Quant au dispositif Censi-Bouvard, il s’adresse aux investissements locatifs dans les résidences services meublées tels que les EHPAD, les résidences étudiantes ou encore les résidences seniors. Ce régime fiscal offre une baisse importante du montant des impôts tout en profitant des avantages liés à l’amortissement du bien immobilier acquis.

Cela dit, ces deux modes de défiscalisation présentent quelques contraintes qu’il faut prendre en compte avant leur mise en place, comme par exemple le non-cumul avec certains crédits d’impôt et/ou déductions fiscales ou encore certaines limitations concernant le prix d’achat du logement.

Opter pour le don à des associations ou fondations pour bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu

En plus de l’assurance-vie et des dispositifs Pinel et Censi-Bouvard, les dons à des associations ou fondations sont une autre option intéressante pour réduire son impôt sur le revenu. Effectivement, faire un don à une association reconnue d’intérêt général permet de bénéficier d’une déduction fiscale.

Le montant du don est déductible à hauteur de 66 % du montant versé dans la limite de 20 % du revenu imposable. Par exemple, si vous donnez 200 euros à une association reconnue d’utilité publique en 2021, vous pouvez économiser jusqu’à 132 euros sur votre impôt sur le revenu.

Il faut vérifier que l’association choisie correspond bien aux critères requis pour bénéficier de cette réduction fiscale. Les organismes sous forme associative concernent notamment les domaines culturels, l’éducation, la nature et l’environnement, le social et humanitaire, les résidences sociales, les fonds de dotation-recherche-soutien scientifique, etc.

Pour pouvoir profiter pleinement des avantages fiscaux liés aux dons associatifs, il faut aussi savoir qu’il existe plusieurs limites cumulatives entre différents types de déductions fiscales, dont celles relatives aux travaux réalisés dans un logement locatif ainsi que celle relative au prélèvement obligatoire.

Opter pour un don associatif doit être considéré comme un acte citoyen visant à soutenir une cause qui nous tient particulièrement à cœur avant de penser à la réduction fiscale.

Partager :