Quels critères prendre en compte pour choisir une banque ?

1138
Partager :
Quels critères prendre en compte pour choisir une banque ?

Avec le nombre important de banques qui proposent des offres les unes plus intéressantes que les autres, le choix devient un véritable dilemme. Pourtant, le choix d’un établissement bancaire peut toutefois être aussi simple en suivant les bons critères. 

Tenir compte de sa situation personnelle 

Il ne suffit pas de se pencher sur les services et tarifs proposés par une banque pour la choisir. Notez que votre situation personnelle ainsi que vos besoins sont tout aussi importants que les caractéristiques de la banque. Pour une meilleure compréhension, cliquez ici. Opter pour une banque en ligne lorsque vous avez pour projet de nombreux investissements peut ainsi paraître incohérent. À l’inverse, se tourner vers une banque traditionnelle lorsque vous pouvez gérer seul vos revenus et votre épargne serait peu bénéfique. Il est donc important d’identifier d’abord vos besoins avant de choisir votre banque. 

A lire aussi : Dans quel pays ouvrir un compte N26 ?

Bien définir son profil 

De nombreux paramètres peuvent influencer le choix de votre banque. Il s’agit notamment de votre âge, de votre situation professionnelle et familiale, de votre mode de vie, etc. Vous conviendrez donc qu’un jeune étudiant ne présente pas les mêmes besoins qu’un dirigeant de grande entreprise avec des responsabilités familiales importantes. 

Pour un jeune venant de décrocher une carrière professionnelle, il serait plus raisonnable de se tourner vers une banque qui propose des produits d’épargne attractifs et des services gratuits. En revanche pour un dirigeant d’entreprise, il aurait beaucoup à gagner en se tournant vers des banques qui proposent des services intéressants pour ceux qui disposent de revenus et de capitaux importants. 

Lire également : Les étapes clés pour obtenir un prêt hypothécaire avec succès

Comparer les services et les tarifs proposés par les banques

Après avoir bien défini votre profil, il faut comparer les services et les tarifs proposés par les différentes banques. Pour cela, vous pouvez vous rendre sur leurs sites internet ou directement dans leurs agences pour obtenir des informations détaillées sur les offres disponibles.

Cette catégorie regroupe tous les frais liés à la gestion de votre compte : cotisation annuelle, frais d’opérations courantes (retraits au distributeur, virements…), découvert autorisé ou non autorisé… Ils peuvent varier considérablement d’une banque à l’autre. Il faut bien lire le contrat avant de s’engager chez une banque.

Au-delà des services classiques tels que la tenue du compte courant, certaines banques offrent aussi des livrets épargne attractifs pour faire fructifier vos économies. D’autres encore proposent des crédits immobiliers à taux compétitif ou même un service personnalisé pour gérer toute la partie patrimoniale.

Dans notre société ultra-connectée, disposer d’un accès facile aux outils digitaux peut être un véritable plus : consultation en ligne du solde et des opérations réalisées depuis son smartphone ou sa tablette ; mais aussi possibilité d’effectuer ses transactions sans se déplacer en agence grâce aux applications mobiles. Les banques qui investissent beaucoup dans ces canaux devraient figurer en haut de la liste des choix possibles.

L’accueil et l’accompagnement offerts par les conseillers sont souvent déterminants dans le choix d’une banque. Vérifiez bien que votre interlocuteur est disponible pour répondre à vos questions, qu’il soit en agence ou via un canal digital (chat, mail…). Les banques proposant un accompagnement personnalisé peuvent être plus attirantes si vous cherchez une relation longue et durable avec votre établissement financier.

Comparer ces différents critères permettra ainsi de choisir la banque qui conviendra le mieux à votre profil mais aussi à vos besoins du moment, tout en étant attentif aux tarifs pratiqués. N’hésitez pas à changer d’établissement si vous constatez que celui-ci ne correspond plus vraiment au profil recherché.

Prendre en compte les avantages et les inconvénients des différentes formules de compte bancaire

En plus des critères précédents, il faut prendre en compte les avantages et inconvénients des différentes formules de compte bancaire proposées. Effectivement, chaque établissement financier propose plusieurs types de comptes qui diffèrent selon l’usage que vous souhaitez en faire.

Le compte courant est le type de compte bancaire le plus couramment utilisé. Il permet d’effectuer toutes les opérations courantes (retraits au distributeur, virements, paiements par carte) et sert souvent à centraliser tous ses revenus et dépenses. Certaines banques peuvent facturer des frais pour la gestion du compte ou si celui-ci est très actif avec beaucoup d’opérations.

Le Livret A est un livret réglementé dont le taux est fixé par l’État. Les fonds déposés sont disponibles à tout moment sans pénalités ni fiscalité quel que soit leur montant. Ce type de livret sert surtout aux épargnants souhaitant se constituer une réserve financière disponible rapidement pour faire face à certains besoins urgents.

Le Livret Jeune, réservé aux jeunes âgés entre 12 ans et 25 ans inclus, permet d’économiser jusqu’à 1 600 € sans fiscalité et avec une rémunération supérieure à celle du Livret A. Il est soumis à des conditions d’utilisation strictement encadrées par les banques.

Comme son nom l’indique, le compte joint permet à deux personnes ou plus de disposer d’un compte commun pour centraliser leurs revenus et dépenses. Cette formule peut être intéressante pour une famille qui souhaite mieux gérer ses finances communes. Toutefois, il faut bien prendre en compte que chaque cotitulaire dispose des mêmes droits sur le compte, notamment en cas de divorce ou séparation. Il faut donc choisir avec soin la personne avec laquelle on souhaite partager ce type de compte.

Le compte épargne-logement (CEL), réservé aux particuliers souhaitant se constituer un apport personnel pour l’achat d’un logement, offre une rémunération supérieure au Livret A. Il existe un plafond maximum autorisé et certaines banques sont très exigeantes quant aux conditions requises pour bénéficier de cette forme d’épargne réglementée. En fin de contrat, le titulaire du CEL peut aussi bénéficier d’un prêt immobilier à taux avantageux.

Partager :