Comment faire pour être indépendant ?

108
Partager :

Se diriger soi-même, c’est être un travailleur indépendant. Le travail indépendant est synonyme du mot « liberté ». Beaucoup rêvent d’ailleurs de quitter leur statut de salarié pour laisser place à l’indépendance. Découvrez dans ce mini-guide le processus à suivre pour être indépendant.

C’est quoi un travailleur indépendant ?

Le travailleur indépendant n’est pas subordonné à un supérieur hiérarchique, contrairement au salarié. Ses conditions de travail sont fixées par lui-même. Sur le plan juridique, il n’est pas un chef d’entreprise. Il peut être soit un dirigeant libre ou un entrepreneur individuel (qui travaille seul).

A lire également : Comment faire de la génération de lead ?

À titre d’exemple, un community manager freelance ou une infirmière d’état ou encore un rédacteur web freelance est un travailleur indépendant.

Étapes nécessaires pour devenir un travailleur indépendant

Vous rêvez d’entreprendre ou vous voulez devenir freelance ? Voici donc quelques étapes importantes qui pourront vous y aider.

A voir aussi : Les avantages du marketing digital

L’évaluation du potentiel d’activité

Vous ne pouvez pas improviser de devenir un travailleur indépendant. En effet, une activité qui ne rapporte pas de client vous met directement dans une situation financière compliquée. Pour cela, vous devez étudier le marché, avant de vous lancer.

Ceci vous permettra d’estimer le coût de votre activité. Par ailleurs, veillez à évaluer le coût de revient de la création de votre entreprise et de son entretien.

Chercher le financement

La difficulté à rencontrer à cette étape dépend du type d’activité que vous prévoyez d’exercer. Un coiffeur à domicile ou un freelance par exemple, n’aura pas besoin de beaucoup d’investissements pour débuter. À l’inverse, quelqu’un qui prévoit d’ouvrir un restaurant aura besoin d’énormes sommes d’argent pour débuter son activité.

Lancez donc une campagne de crowdfunding ou faites un prêt à la banque, pour trouver le financement nécessaire afin de débuter votre activité.

Le choix de la forme juridique

SASU ou EURL, le travailleur indépendant dispose de plusieurs formes juridiques. Tout dépend de vos différentes attentes professionnelles et personnelles. Le régime fiscal à appliquer est aussi, en effet, un critère important lors du choix de la forme juridique.

Les formalités de création d’entreprise

Ces formalités varient en fonction du statut juridique choisi. La rédaction du statut d’indépendant nécessite un accompagnement en cas de création d’entreprise. Il en est de même pour l’immatriculation à faire au Régistre du Commerce des Sociétés.

Quelques idées d’activités de travailleurs indépendants

Les possibilités sont multiples et infinies quand il s’agit de travail indépendant. Vous pouvez par exemple ouvrir un commerce. Il peut s’agir d’un magasin de chaussures, de vêtements, de produits de beauté, etc. Gîtes, hôtels, camping… le secteur hôtelier offre aujourd’hui plusieurs avantages aux entrepreneurs.

Le plus simple est d’opter pour le secteur du digital. Graphisme, community manager, rédaction web… vous n’aurez besoin que d’une connexion Internet et d’un ordinateur pour travailler en freelance.

En définitive, la liberté est l’avantage incontestable du statut d’indépendant. Songez donc à tenter votre chance.

Partager :